Le meilleur déchet est celui qui n’existe pas… Sous cet angle de vue, le recyclage n’est pas une solution pour débarrasser notre jolie planète de toutes nos ordures. Il faut donc avant tout refuser les déchets, ne pas le faire entrer dans notre maison ou notre vie. Cette prise de conscience, je l’ai eu après la lecture du fameux livre de Béa Johnson. Même si elle va très loin dans sa vie sans déchets, je pense qu’il y quelques astuces qu’on peut mettre en place très facilement, sans trop sortir de notre zone de confort. En voici 10 que j’applique avec succès.

  1. Avoir un sac pliable dans son sac à main: pour refuser systématiquement les sacs plastiques dans les magasins. Simplissime, si vous ne devez choisir une seule astuce, c’est celle-ci. En plus il en existe de très jolis. Pour aller plus loin, on peut également prévoir quelques sachets plus petits en tissus pour emballer et peser les légumes au supermarché. On peut les fabriquer soi-même ou les acheter sur internet.
  2. Utiliser une gourde ou une bouteille en verre: Les gourdes en inox ont l’avantage de garder l’eau fraiche en été et sont un peu plus légères que les bouteilles en verre. C’est aussi une solution parfaite pour les enfants.
  3. Prendre une tasse au travail: Quand, comme moi, vous buvez plusieurs cafés ou thés par jour au bureau, le fait de remplacer les gobelets des machines à café par une tasse lavable permet de sensiblement réduire les déchets de votre employeur. Eh oui, ça compte aussi!
  4. Utiliser une coupe menstruelle: Hoo non beurk. Voici la réaction de la plupart de mes copines quand je leur parle de cette alternative aux tampons. Pourtant est-ce vraiment si dégeu de préférer insérer une coupe en silicone plutôt que de la colle et tout un cocktail d’autres produits chimiques? Une coupe menstruelle permet d’économiser entre 8’000 et 12’600 tampons ou bandes hygiéniques dans la vie d’une femme. Une coupe menstruelle coûte entre 25 et 50.-, alors que le paquet de Tampax autour de 7.- pour 30 pièces, le calcul est vite fait! J’utilise la coupe menstruelle de Lamazuna et j’en suis très contente.
  5. Utiliser moins de produits de nettoyages différents: La pub nous fais croire qu’il faut un produit pour nettoyer la salle de bains, un autre pour les fenêtres et encore un autre pour l’évier de la cuisine. Pourtant, des produits simplissimes comme le vinaigre, le bicarbonate de soude et la savon noir peuvent nettoyer toute la maison et ce sans substances chimiques qui donnent mal à la tête.
  6. Choisir les produits avec le moins d’emballage possible: ou mieux si c’est possible dans votre région, acheter un maximum en vrac. Je suis toujours consternée quand au supermarché je trouve seulement des concombres recouverts d’un film plastique, ce qui est souvent le cas quand on veut acheter du bio. Le mieux est bien sûr d’acheter ses fruits et légumes au marché, en apportant ses propres sacs. Mais je n’ai pas toujours la possibilité de m’y rendre. Sinon, chez Manor, on retrouve beaucoup de produits en vrac, également dans les magasins bio. Et pour nous biennois, on a la chance de voir ouvrir une épicerie vrac à la vielle ville à la fin de l’été.
  7. Utiliser des lavettes et cotons lavables: si comme c’était le cas chez moi le papier ménage et les carrés d’ouate font partie de votre liste de courses régulières, les remplacer par des versions lavables allègera sensiblement votre poubelle et fera du bien au porte-monnaie. Il existe même des kits super pratiques de la marque Les tendances d’Emma avec filets de lavage pour différents usages tels que cotons de démaquillage, lingettes pour le change de bébé, lingettes pour se débarbouiller, etc. Lavage et séchage en machine, super simple.
  8. Acheter / consommer moins: ok, les accros du shopping me diront que ce point n’est pas simple à mettre en œuvre. Mais quand-vous regardez le contenu de vos armoires, vous vous rendez vite compte que vous portez seulement entre 30-50% de vos vêtements. Vous avez déjà entendu parler du concept de garde-robe capsule? Cette méthode vous permet de vous débarrasser des pièces que vous n’aimez pas à 100% et de vous en sortir dans toutes les situations avec une garde-robe minimaliste. Mais ceci est applicable pour tous les autres objets de consommation. As-t-on vraiment besoin de ce nouveau robot-ménager multi-fonctions alors qu’on en a déjà 3 autres qui trainent à la cave? Pour acheter et consommer moins il est également indispensable d’apposer un autocollant stop pub sur votre boite aux lettres et de vous désabonner de toutes les newsletters qui vous poussent à acheter plus. Pensez aussi à emprunter ou louer au lieu d’acheter.
  9. Imprimer le moins possible: si vous faites encore partie des gens qui impriment leurs mails pour les classer dans un classeur vous allez sauver beaucoup d’arbres avec cette astuce! Procédez à un classement électronique de vos mails et documents importants, par exemple en utilisation Dropbox ou Google Drive. Et si vous devez vraiment imprimer quelques choses, faites-le en recto-verso et réutilisez les feuilles imprimées sur un seul côté comme brouillons pour prendre des notes.
  10. Mettre fin au gaspillage alimentaire: apprendre à réacommoder les restes ou a les congeler, prévoir ses menus de la semaine et faire ses courses sans avoir faim pour éviter d’acheter les produits inutiles qui finiront par périmer avant de les avoir mangé.

Et vous, quelles sont vos astuces pour réduire vos déchets?

La photo est de Lukas Budimaier

Share on Facebook

Comments(0)

Leave a Comment